Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

bandeau-cptc

Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures (CPTC)

Agenda

Télécharger au format iCal
séminaire 1800 : la littérature des années 1780-1830
Vendredi 03 Décembre 2021, 08:00 - 17:00
 le séminaire « 1800 : la littérature des années 1780-1830 »

 Flyer 1800 7 1

 

séance n°8 : l’évidence au "moment 1800".

Cette séance, organisée et animée par Lucien Derainne et Jacob Lachat, aura lieu à l’Université de Bourgogne et nous vous en transmettrons le programme détaillé à l’automne. Elle sera elle aussi comodale et l’occasion d’associer les étudiants de Licence intéressés et de Master à ces travaux de recherche.

 

« Ce qui est évident se montre et ne peut pas être prouvé », écrit Joseph Joubert dans ses Carnets à la date du 14 juillet 1800. L’intérêt que Joubert porte à cette notion est caractéristique du « moment 1800 ». L’evidentia, figure permettant, selon les mots de Quintilien, de mettre un objet sous les yeux de l’auditeur, acquiert une nouvelle dimension à la fin du xviiie siècle, sous l’influence de la philosophie sensualiste et dans la pratique des orateurs révolutionnaires. Ce contexte intellectuel donne lieu à une nouvelle conception du rôle épistémologique de l’évidence, visible aussi bien dans l’écriture de l’histoire que dans la pensée des Idéologues, et questionnant le rapport de la vérité à la représentation. C’est donc un moment déterminant pour comprendre les différents « savoirs de la littérature » qui naissent durant un large tournant des Lumières. Cette séance du séminaire sera l’occasion de discuter ces hypothèses en les confrontant à des corpus variés.

14h : Accueil et présentation

14h15-14h45 :

Lucien Derainne (IHRIM, Université de Strasbourg), « Peut-on faire une histoire littéraire de l’évidence ? Le cas de la clarté durant le tournant des Lumières »

Discussion

15h-15h30 :

Hélène Parent (CSLF, Nanterre), « ‘Vos crimes ne sont démontrés qu’avec trop d'évidence’ : rhétorique du ‘genre accusatif’ dans les assemblées de la Révolution française »

Discussion- Pause

16h-16h30 :

Jordane Trubuil (collège Robert Doisneau (92) & CPTC, Université de Bourgogne), « Le Roman balzacien, du chaos à l’organisation : l’évidence de la Comédie Humaine ».

Discussion

 

16h45-17h15 :

Jacob Lachat (Université de Lausanne), « L’évidence des détails pittoresques ou l’impartialité de l’historien ».

Discussion et conclusion

Université de Bourgogne-Dijon\nSalle des conseils de la MSH\n6, Esplanade Érasme\n21 000 Dijon\n\nAccès : depuis la gare, tram T1 direction « Quetigny centre », arrêt « Érasme » (8 arrêts, 20 minutes)\nle pass sanitaire est requis pour assister au séminaire

séminaire 1800 : la littérature des années 1780-1830

Vendredi 03 Décembre 2021 08:00 - 17:00
Plus d'infos : Université de Bourgogne-Dijon\nSalle des conseils de la MSH\n6, Esplanade Érasme\n21 000 Dijon\n\nAccès : depuis la gare, tram T1 direction « Quetigny centre », arrêt « Érasme » (8 arrêts, 20 minutes)\nle pass sanitaire est requis pour assister au séminaire
 le séminaire « 1800 : la littérature des années 1780-1830 »

 Flyer 1800 7 1

 

séance n°8 : l’évidence au "moment 1800".

Cette séance, organisée et animée par Lucien Derainne et Jacob Lachat, aura lieu à l’Université de Bourgogne et nous vous en transmettrons le programme détaillé à l’automne. Elle sera elle aussi comodale et l’occasion d’associer les étudiants de Licence intéressés et de Master à ces travaux de recherche.

 

« Ce qui est évident se montre et ne peut pas être prouvé », écrit Joseph Joubert dans ses Carnets à la date du 14 juillet 1800. L’intérêt que Joubert porte à cette notion est caractéristique du « moment 1800 ». L’evidentia, figure permettant, selon les mots de Quintilien, de mettre un objet sous les yeux de l’auditeur, acquiert une nouvelle dimension à la fin du xviiie siècle, sous l’influence de la philosophie sensualiste et dans la pratique des orateurs révolutionnaires. Ce contexte intellectuel donne lieu à une nouvelle conception du rôle épistémologique de l’évidence, visible aussi bien dans l’écriture de l’histoire que dans la pensée des Idéologues, et questionnant le rapport de la vérité à la représentation. C’est donc un moment déterminant pour comprendre les différents « savoirs de la littérature » qui naissent durant un large tournant des Lumières. Cette séance du séminaire sera l’occasion de discuter ces hypothèses en les confrontant à des corpus variés.

14h : Accueil et présentation

14h15-14h45 :

Lucien Derainne (IHRIM, Université de Strasbourg), « Peut-on faire une histoire littéraire de l’évidence ? Le cas de la clarté durant le tournant des Lumières »

Discussion

15h-15h30 :

Hélène Parent (CSLF, Nanterre), « ‘Vos crimes ne sont démontrés qu’avec trop d'évidence’ : rhétorique du ‘genre accusatif’ dans les assemblées de la Révolution française »

Discussion- Pause

16h-16h30 :

Jordane Trubuil (collège Robert Doisneau (92) & CPTC, Université de Bourgogne), « Le Roman balzacien, du chaos à l’organisation : l’évidence de la Comédie Humaine ».

Discussion

 

16h45-17h15 :

Jacob Lachat (Université de Lausanne), « L’évidence des détails pittoresques ou l’impartialité de l’historien ».

Discussion et conclusion

Tout l'agenda

Aucun événement

Tout l'agenda Proposer un événement

Contacts

Bureau 429
Université de Bourgogne, Faculté de Lettres et Philosophie
4 Boulevard Gabriel
21000 DIJON

 

  • Directeur du CPTC

Bridet Guillaume
Tél : 03.80.39.55.27
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

  • Directrice adjointe du CPTC

Genand Stéphanie

Tél :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

  • Plateforme administrative

Martin Jérôme

Tél : 03.80.39.55.41

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Picard-Coudor Nathalie

Tél : 03.80.39.55.41

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Université de Bourgogne