Aller au contenu  Aller au menu principal  Aller à la recherche

Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures (CPTC)

bandeau-cptc

Le Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures

Le Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures (CPTC) réunit des chercheurs de quatre disciplines : littérature française, littérature comparée, linguistique française et sciences de l’Antiquité.

Son projet scientifique fonde sa cohérence sur les notions de textes, discours, représentations, concepts, cultures, considérés tant dans leurs dimensions critique, stylistique que selon les corrélations sociales, symboliques, culturelles, qui peuvent déterminer une partie de leur sens.

 

Le centre travaille sur trois axes de recherches :

  • L'écriture de l'histoire littéraire : questions de point de vue
  • GReLiSC (linguistique et textes ; linguistique théorique et linguistique descriptive)
  • Littératures, arts majeurs, arts mineurs

 Le livre du jour

Ouvrage ensorcelée CFD

L’Ensorcelée (Victoria Benedictsson), La Lioncelle (Frida Stéenhoff), traduction et édition critique de Corinne François-Denève, Classiques Garnier, Collection Littératures du monde, n°36, 551 pages. 

Le présent volume réunit les traductions inédites en français de Den Bergtagna (L’Ensorcelée, 1888) de Victoria Benedictsson et de Lejonets Unge (La Lioncelle, 1896) de Frida Stéenhoff, accompagnées, dans le cas de Benedictsson, des traductions des différentes versions du texte.

https://classiques-garnier.com/l-ensorcelee-suivie-de-la-lioncelle.html

 

Colloque

Quarante ans après leur arrivée en France, les expressions artistiques de la culture hip-hop sont désormais incontournables dans la création contemporaine, en témoigne l’exposition Hip-hop 360 à la Philharmonie. Quelles formes de reconnaissance ces créations et leurs auteurs reçoivent-ils ? Comment la conservation et la transmission de leur histoire se dessinent-elle ? Quelles circulations transnationales, marchandes ou non, les nourrissent ?

Coproduction Philharmonie de Paris, Sacem, La Place, Université Paris 8, CNRS, Université de Bourgogne. En partenariat avec l'Université de Bordeaux.

 

Cultures hip-hop

Création, légitimation, patrimonialisation ?

 

 

Le livre du jour

FDP DICTIONNAIRE ADÉGIEN 1

 

Focus

Lorris Chevalier, doctorant au CPTC, spécialisé sur les mentalités médiévales du Moyen-Age central et l’éthique chevaleresque a joué le rôle de conseiller historique pour le nouveau film de Ridley Scott : The Last Duel.

Il a raconté son expérience fascinante à Sputnik France : à découvrir !

 

Nomination !

Félicitations à Irène Leroy-Ladurie, doctorante au CPTC,

qui vient d'être nommée rédactrice-adjointe de 9e Art 2.0, la revue de la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image d'Angoulême

https://www.facebook.com/watch/?v=556676245531444

 

Les séances du séminaire linguistique sont enregistrées

si vous désirez les (ré)écouter, cliquez sur l'année

2019

2020

2021

 

A vos agendas !

 

Le 16 Juin 2021

Les doctorants du centre de recherches CPTC organisent le 16 juin 2021 de 14h à 17h une journée doctorale à distance sur Teams.

le lien vers la salle

Nous serons ravis de vous voir y assister et, mieux encore, prendre part aux différentes discussions. Vous trouverez ci-joint l'affiche- programme de la journée doctorale. Nous nous réjouissons de votre présence parmi nous.

webJD 2021

Mercredi 16 juin, 14h-17h

>  

> Première partie : 

> Isabelle Monin : "La relation épistolaire entre parents et enseignants : place de la discorde?"

> Anne Grand d'Esnon : « L'un·e voit un viol, l'autre pas : théoriser l'interprétation de l'action narrative à partir des désaccords interprétatifs et lexicaux dans les résumés Wikipédia »

>  

> Deuxième partie : 

> Astrid Novat : « Quand la vie devient œuvre : déconstruire le mythe par l'archive audiovisuelle »

> Vincent Cinotti : « Peut-on conseiller le prince parfait ? Alexandre et les philosophes chez Plutarque»

 

~~

Vidéo Focus

Les thèses du réseau IdA :

Création et constitution d'identité dans le théâtre de Claude Gauvreau

par Astrid Novat

sous la directin de Guillaume Bridet et de Jean-Mac Larrue

 ~~

 

Le Groupe de recherches linguistiques en sciences de la culture (GReLiSC) de l'E.A. 4178 CPTC organise le 6 mai 2021 une journée d'étude intitulée Cognition et être-locuteur : enjeux et perspectives de la néoténie linguistique. Le colloque se tiendra à distance, sur Teams. Nous serons ravis de vous voir y assister et, mieux encore, prendre part aux différentes discussions. En effet, nous vous y invitons, car nous sommes convaincus que le modèle interprétatif et les thèmes à traiter épousent, de manière heureuse, vos centres d'intérêt dans le vaste domaine des sciences du langage.Vous trouverez ci-joint l'affiche- programme de la journée d'étude. Nous nous réjouissons de votre présence parmi nous.
 
Lien vous permettant d'accéder à notre groupe Journée d'étude 6 mai 2021 Néoténie linguistique :
 
web Néoténie 2021
 

Jeudi 6 mai 2021

Journée d’étude

Cognition et être-locuteur : enjeux et perspectives de la néoténie linguistique

E.A. 4178 Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures

Axe GReLiSC

Programme

09h 00 – 09h 20 : accueil sur Teams et échanges informels

09h 20 – 09h 40 : Ouverture de la journée d’étude (Samir Bajrić)

Néoténie linguistique, quête d’identité disciplinaire (séance présidée par D. Saulan)

09h 40 – 10h 20 : Hill ISMAIL ADEN (CPTC)

                              Néoténie linguistique : origine et originalité

10h 20 – 11h 00 : Samir BAJRIĆ (CPTC)

                              Apports de la psychomécanique du langage à la néoténie linguistique

11h 00 – 11h 40 : Peiyao XIONG (CPTC)

Je suis, je parle, donc j’y suis : étude cognitive et philosophique de la néoténie linguistique

11h 40 – 12h 20 : Maja PIVČEVIĆ (université de Zadar)

Comment la néoténie linguistique est arrivée à l’université de Zadar et y est restée

12h 20 – 13h 30 : déjeuner

Locuteur et traduction (séance présidée par R. Bougchiche)

13h 30 – 14h 10 : Alexandra SILAGHI (CPTC)

                              Traduction (mentale) et interférence

14h 10 – 14h 50 : Dubravka SAULAN (CPTC)

                              Cogito ergo (locutor) sum

14h 50 – 15h 30 :  Rouhollah REZAPOUR (univ. d'Allameh Tabataba'i de Téhéran/CPTC)

                               Théorie du locuteur inachevé face à la traduction

15h 30 – 15h 50    Pause café

Bilinguisme néoténique et productivité (séance présidée par R. Rezapour)

15h 50 – 16h 30 : Fayçal DRICI (CPTC)

                              Bilinguisme, néoténie linguistique et vision du monde

16h 30 – 17h 10 : Qianwen ZHANG (CPTC)

La mise en place d’une conception néoténique de l’identité sino-francophone

17h 10 – 17h 50 : Redouane BOUGCHICHE (UMMTO/CPTC)

                            Productivité et néoténie dans l'apprentissage d'une autre langue

17h 50 – 18h 20 : Conclusion et clôture de la journée d’étude

 

 ~~~~

Suite au report du colloque prévu initialement en 2020 "Accompagner la migration", un blog a été créé en attendant sa tenue en 2022.

https://blog.u-bourgogne.fr/accompagner-la-migration/

 

 

Le nouveau séminaire de Littérature du CPTC, animé par Guillaume BRIDET et Stéphanie GENAND, interroge les relations entre littérature et émancipation : Qu'en est-il de l'émancipation aujourd'hui ? Quelles figures de l'écrivain émancipateur ? Qu'est-ce qu'une littérature émancipatrice ? Que serait un discours critique émancipateur ?
Rendez-vous les jeudis de 14h à 17h en salle des conseils de la MSH.

PROGRAMME 2021

 

 Séminaire francophone tournant de jurilinguistique - 2021

L’Université de Nantes (Laboratoire CRINI –Thème 2) et l’Université de Bourgogne (Centre Interlangues - Texte, Image, Langage et Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures) relancent le « Séminaire francophone tournant de jurilinguistique ». Nous présentons une série d’études sur les stéréotypes de langue juridique et dans la langue juridique.

Ce séminaire prendra la forme d’une visioconférence une fois par mois de février à juin 2021. Veuillez trouver les détails de la première séance avec Margarete Durr ci-dessous ce mail. Cette séance aura lieu le 19 février de 14h00 à 16h00.

Stéréotypes et pertinence : lignes de convergence - Margarete Durr

 

  A (ré)écouter !

Du côté de la néoténie linguistique

Interview de Samir Bajrić - entretien sur Radio Campus du 7 octobre à 16H

et même en version BD !

 

 À la Une !

 Parution aux editions Universitaires de Dijon

Le Musée imaginaire de Frédéric Dard

Peinture et sculpture dans San-Antonio

sous la direction d'Hugues Galli

le musee imaginaire de frederic dard

On connaît principalement Frédéric Dard pour la série des San-Antonio, série qui aura mis en scène cinquante ans durant le célèbre commissaire et son adjoint Bérurier. Grâce à sa langue truculente et à ses aventures hautes en couleur, l’écrivain aura séduit plusieurs générations de lecteurs. Mais Frédéric Dard fut aussi, à ses débuts à Lyon, journaliste et éditeur. Cette période coïncide avec la rencontre d’un certain nombre d’artistes peintres ou d’illustrateurs avec lesquels il noue des liens très fort. Cette période marque aussi le début d’une passion ininterrompue (et peu connue par ses lecteurs) pour la peinture.

Le Musée imaginaire de Frédéric Dard propose d’explorer l’univers pictural de l’écrivain en mettant en regard citations et œuvres et invite le lecteur à se promener dans cette immense galerie composée d’œuvres diverses et variées provenant des plus belles collections publiques ou privées.

Hugues GALLI est maître de conférences en Linguistique française à l’Université de Bourgogne. Il est co-directeur de la rédaction des Cahiers Frédéric Dard.

 

~~~

 

Le numéro 3 de la revue en ligne Signifiances (Signifying) intitulé "Symbolisme phonétique et transmodalité" est paru. Il rassemble 9 contributions, dont 4 provenant de membres de CPTC, initialement présentées au colloque Sound symbolism and crossmodal correspondences, que nous avons coorganisé à la Sorbonne en  2017.

Tous les textes sont en libre accès et sont directement téléchargeables via le lien suivant :

Signifiances (Signifying)

 

~

 

 Pif le chien

Colloque organisé par Henri Garric (Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures (CPTC), uB) et Jean Vigreux (CGC UMR CNRS uB 7366), en partenariat avec la Maison des Sciences de l'Homme de Dijon.

les vidéos des interventions du colloque sont en ligne sur le site de canal-u, ici.

 

~~

INTERVIEW ■ Langue de bois ou langue de coton : quelles sont ces langues que manient si bien nos dirigeants ? Dominer les mots, manipuler les massesDominer les mots, manipuler les masses

Journal du centre. 9 décembre 2019. Interview de Samir Bajrić par Fanny Delaire

 

~~

 

France Culture

Guido Crepax,l'aristocrate italien de la bande dessinée érotique

Tewfik Hakem s'entretient avec l’historien et théoricien de la bande dessinée,Thierry Groensteen et l'universitaire, Irène Le Roy Ladurie (doctorante au CPTC), à l'occasion de l'exposition consacrée à l'auteur de bande dessinée italien Guido Crepax (1933-2003), à la Galerie Martel, à Paris - jusqu’au 7 décembre 2019. Retour sur l'oeuvre du maestro du dessin érotique, créateur du personnage de Valentina, très emblématique des années 60.

https://www.franceculture.fr/emissions/le-reveil-culturel/guido-crepax-laristocrate-italien-de-la-bande-dessinee

 

Experimentarium au Centre des Sciences du Goût de Dijon

 

Affiche EXPE Nov19 Horiz web


Rencontrez les chercheurs !
Dimanche 17 novembre – 14h-18h
Événement semestriel, la journée « Grand-Public » de l’Experimentarium aura lieu
dimanche 17 novembre au Centre des Sciences du Goût de Dijon.

Cet après-midi est l’occasion de découvrir huit jeunes chercheurs provenant d’horizons très divers

Elles sont biologistes, littéraire, psychologue ; ils sont géographe, mathématicien,
historien : ces jeunes chercheurs sortent de leur laboratoire pour partager leurs
investigations dans un cadre détendu, bien loin d’une image froide de la Science
académique ! Des ateliers ou mini-conférences s’enchaînent tout l’après-midi
permettant à tout un chacun de discuter avec les acteurs des sciences en train de se faire.
Thibaut expose ses cartes du futur de Dijon, Sarah raconte son « enquête intestinale »,
Julien nous emmène au 19e s., Quentin invite à jouer avec des objets mathématiques qui
dépassent l’imagination, Tiffany fait le point sur ses expériences de « vies communes »
chez les bactéries, Laurie questionne l’apprentissage avec le numérique, Alena nous
plonge dans l’histoire d’un roman d’amour et enfin Aline, qui revient des États-Unis,
raconte son expérience de recherche.
Avec 20 autres chercheurs, ils ont rencontré des centaines d’élèves depuis début
novembre. Ils terminent leurs insolites rencontres avec cet événement grand public à
chaque fois inédit puisque le public ne rencontre jamais la même série de chercheurs !
L’Experimentarium est un programme inventé à l’Université de Bourgogne, en 2001.
Depuis, il se développe dans plusieurs régions de France et à l’étranger. Il s’appuie sur
une formation des chercheurs à l’ « art de la rencontre » avec différents publics.

Dimanche 17 novembre 2019
Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation
9e bd Jeanne-d’Arc – 21000 DIJON
Tram CHU-Hôpitaux
Entrée libre et gratuite
À partir de 10 ans


Alena Kotsmidova

Programme Complet

 

 

Parution : Qui est le chevalier noir ? Batman à travers les âges - Siegfried Würtz (doctorant au CPTC) chez Third Editions.

 

Le colloque Pif le chien sur France 3 Bourgogne-Franche-Comté

Un colloque international sur Pif le chien à Dijon. Le sujet d'étude peut intriguer, mais le propos est très sérieux. Des universitaires de Dijon, Besançon et ailleurs ont échangé sur le sujet pendant deux jours, les 8 et 9 octobre 2019.

Ces journées étaient l'aboutissement d'un travail débuté par la numérisation de près de 7 000 strips de Pif le chien parus entre 1948 et 1968 dans L'Humanité.

L'un des aspects dont les chercheurs se sont emparés est le lien entre Pif et l'univers communiste. En raison de sa présence dans le journal du PCF (parti communiste français), on peut imaginer que Pif revêt forcément un caractère politique. En réalité ce n'est pas si évident, selon les travaux des chercheurs qui ont patiemment analysé les strips.

"Il y a des moments où ça passe au premier plan et où c'est explicite. Mais si on regarde les plus de 6 000 petites bandes dessinées, il y a peut-être une vingtaine de moments où la politique est exposée de façon directe. C'est vraiment assez peu", indique Henri Garric, professeur de littérature comparée à l'université de Bourgogne.

Le premier strip de Pif, paru en 1948 dans L'Humanité.Le premier strip de Pif, paru en 1948 dans L'Humanité.

"Pour le reste, en fait ça concerne la vie quotidienne. Donc, il y a une orientation en fonction d'une vision de ce que doit être la famille, ce que doit être la vie quotidienne. Mais dans l'ensemble, ce sont essentiellement des petites plaisanteries quotidiennes. Sans un regard un peu aiguisé, on ne l'identifierait pas immédiatement comme communiste par exemple", ajoute-t-il.

Construire une morale pour les enfants

"Dans le discours politique, on retrouve des figures imposées de la Guerre Froide, c'est-à-dire l'anti-américanisme, complète Jean Vigreux, professeur d'histoire contemporaine et directeur de la Maison des sciences de l'Homme de l'université de Bourgogne. Dans Pif, on aura des choses anti-américaines très fortes. On défend le vin français contre le Coca-Cola par exemple. Mais en revanche, on ne trouve pas de valorisation de l'Est, des pays de l'Est et de l'Union soviétique. La seule référence, c'est un petit dessin de Spoutnik en 1958 et c'est tout."
Un strip de 1951.
"Ce sont des bandes dessinées qui étaient comprises dans un système d'encadrement de la société communiste globale, où il y avait des revues destinées aux femmes, des revues destinées aux jeunes, aux enfants, détaille Henri Garric, le professeur de littérature comparée.

Il y a un formatage idéologique qui est plus indirect, si on veut. Sur la représentation de la famille, du cercle familial tel qu'il doit fonctionner, sur l'éloge d'un certain rapport à la petite propriété, une moralisation contre le vol, contre des comportements déviants.

De ce point de vue là, oui il y a quelque chose d'idéologique, mais pas de la façon dont on l'attendrait en disant 'c'est communiste, c'est idéologique'. En fait, il y a une façon de construire une morale pour les enfants, qui est sans doute assez partagée par ailleurs."

Un témoin de l'évolution de la société

Les vingt ans de Pif analysés par les chercheurs permettent aussi d'observer l'évolution de la société. "On y voit dans les années 1960 tous les enjeux de la modernisation : les voitures, le tourisme de masse, la télévision, expose Jean Vigreux. On voit bien cette évolution, tout en gardant aussi des fondamentaux de la famille, du pavillonnaire, l'accès à la petite propriété.

De ce point de vue là, Pif répond aussi au discours communiste de l'époque loin de la vision qu'on a de la collectivisation, de la socialisation. En France, on est sur une logique de la défense de la petite propriété, qui vient d'un héritage de la Révolution française, des démocrates-socialistes de 1849, et de l'histoire politique des gauches françaises attachées à la propriété. C'est un des paradoxes."


Le ravitaillement est aussi fortement présent. Arnal [l'auteur de Pif] a souffert dans les camps. On voit la reconstruction, les problèmes de ravitaillement, de logement Bref, les grandes questions de société de 1948 à 1968 sont présentes. Parfois avec une lecture politique explicite, parfois pas du tout, ajoute le professeur d'histoire contemporaine.

Pif à Dijon lors du passage du Tour de France.


Bien d'autres aspects de Pif le chien ont été étudiés par les chercheurs. Comme par exemple la présence du sport dans les cases. L'ensemble des travaux présentés lors du colloque feront bientôt l'objet d'une restitution détaillée.

 

  • Le numéro 7 de la Revue d'Études Culturelles est paru !

Aux frontières de l'humain : esclavage et monstruosité

sous la direction de Cécile Gauthier et Flora Valadié

jpeg couv 1

Esclaves et monstres, tous deux refoulés à la marge de l’humanité, génèrent des imaginaires qui, sans se superposer, ne cessent pourtant de se croiser : trop excessif pour être nommé, trop
contradictoire pour être saisi et trop immoral pour être montré, le monstre devient l’allégorie même de toute l’« institution particulière », selon l’euphémisme en vogue au XIXe siècle pour
qualifier le type d’esclavage qui a vu le jour en Amérique avec les premières colonies. Le présent volume constate la récurrence de l’image du monstre pour qualifier le système esclavagiste :
le monstre y désigne l’esclave, déshumanisé par le système qui l’opprime, l’esclavagiste rendu monstrueux par la créature à laquelle il a donné naissance, et le système lui-même, défi à la
raison et à la morale, avilissant pour tous. C’est donc à la « fabrique du monstre » inhérente à l’esclavage que s’intéressent les contributions de cet ouvrage : de la vieille Europe aux Etats-Unis
et à la Caraïbe, les articles donnent à voir les représentations littéraires et cinématographiques d’un monstre qui signale les survivances du passé esclavagiste dans les structures raciales
des sociétés contemporaines

 

  • Appel à communications :

  1. Université de Sfax (Tunisie), Le discours et l’imaginaire du corps dans la littérature et les arts : approches intermédiales  les 15-16- 17 avril 2020.
  2. Université de Bourgogne,  Congrès de SEMEN-L (Société d’Etudes Médio- Et Néo-Latines) : Latin et grec au Moyen Age et à la Renaissance  les 10-13 juin 2020.

 

 

  • article SFLG

L’article se propose d’observer les modalités de rapprochement entre la littérature comparée et les études culturelles, disciplines éclectiques dont les proximités épistémologiques permettent finalement d’élargir leurs champs de recherche respectifs en les hybridant. Les points de rencontre entre littérature comparée et études culturelles seront observés dans leurs relations à trois domaines majeurs : transdisciplinarité et canonicité, littérarité et approche culturaliste et, enfin, les questions de réception. La littérature comparée tend à assimiler les studies qui prolifèrent et constituent autant de champs d’expression et d’étude identifiables à des (sous)-cultures en réintroduisant un principe d’organisation dans ce qui peut sembler une dérive et un émiettement communautaristes.

    -~-

 

Lire la suite : Le Centre Pluridisciplinaire Textes et Cultures

Tout l'agenda

Aucun événement

Tout l'agenda Proposer un événement

Contacts

Bureau 429
Université de Bourgogne, Faculté de Lettres et Philosophie
4 Boulevard Gabriel
21000 DIJON

 

  • Directeur du CPTC

Bridet Guillaume
Tél : 03.80.39.55.27
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

  • Directrice adjointe du CPTC

Genand Stéphanie

Tél :

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

  • Plateforme administrative

Martin Jérôme

Tél : 03.80.39.55.41

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Picard-Coudor Nathalie

Tél : 03.80.39.55.41

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Université de Bourgogne